Vérification primitive des instruments de pesage pour la campagne cotonnière 2020-2021 : Le DG/ANM donne le top des opérations à l’usine SODECO Parakou II.

Le tout nouveau Directeur Général de l’Agence Nationale de Normalisation, de Métrologie et du Contrôle Qualité (ANM) était ce mardi matin du 27 octobre 2020 à l’usine SODECO Parakou Il.

L’objectif est bien clair, lancer officiellement les opérations de vérification primitive des instruments de pesage (bascules et ponts-bascules).

Chaque année à la veille de la campagne cotonnière, l’ANM conformément à ses attributions, procède à la vérification primitive des instruments de pésage dans les usines d’égrenage de coton pour s’assurer du bon état de fonctionnement.

C’est une opération qui permet de rassurer tous les acteurs de la filière Or blanc et prévient les discrédits qui pourraient entacher le bon déroulement de la campagne.

La cérémonie de lancement de ce matin a démarré par la vérification primitive devant tous les acteurs et médias présents de tous les instruments de cette usine.

Conduite par Mesmin MABUDU, Directeur de l’Inspection et du Contrôle à l’ANM, cette opération a permis de faire les essais de justesse et de fiabilité au niveau du pont bascule et des bascules qui servent à peser les balles et graines de coton.

Les résultats étaient satisfaisants et en toute transparence au regard de ce qui était marqué sur l’afficheur.

Karim AMADOU, représentant des transporteurs et conducteurs routiers du Bénin dit être témoin des opérations transparentes et remercie l’ANM pour avoir pris les taureaux par les cornes à temps.

Jean Albert HOUESSOU, chef d’usine SODECO Parakou Il, rassure de la fiabilité des équipements au regard de leur fonctionnalité que ce soit au niveau de l’achat des matières premières et que de la vente des produits finis.

En lançant officiellement lesdites opérations au nom de la Ministre Alimatou Shadiya ASSOUMAN, Gabin Joseph DEGBEY, le Directeur Général de l’ANM qui fait sa toute première sortie depuis sa nomination s’est exprimé en ces termes: Il s’agit de prévenir les intoxications qui sabotent les équipements de mesurage au niveau des usines d’égrenageles masses utilisées au cours de l’opération sont des masses raccordées et qui permettent d’avoir les résultats de mesurage fiables et c’est entre autres la mission dévolue à l’ANM à savoir assurer l’équité dans les transactions commerciales.

Et dans le cas du coton, il faut éviter que les producteurs et les responsables d’usine s’accusent sur les quantités des produits achetés ou vendus.

Le Directeur Général de l’ANM a profité de l’occasion pour doper le moral et encourager son personnel présent sur le terrain à bien faire le travail comme ils en ont l’habitude et ceci dans toutes les usines présentes sur le territoire national.

Une fois lancée, les autres usines d’égrenage recevront suivant un chronogramme déjà bien défini les techniciens de l’ANM.

Par Abdel Madjid ADELAKOUN
Chargé de Communication/ANM