En route pour la certification ISO 22000:2018 : le personnel des entreprises LES JUS TILLOU et AGRISATCH se familiarisent avec le référentiel.

Les journées des 6, 7, 11 et 12 août derniers ont permis aux consultants de l’ANM-PARASEP de former le personnel des différentes entreprises respectivement à Allada et Tori au contenu de la norme sur le système de management de sécurité des denrées alimentaires (SMSDA).

Cette série de formation est une suite logique dans le processus d’accompagnement à la certification ISO 22000:2018 financé par l’Agence Française de Développement et l’Union Européenne à travers le PARASEP.
l’Agence Nationale de Normalisation de Métrologie et du Contrôle Qualité a été retenue par le Projet d’Appui au Renforcement des Acteurs du Secteur Privé (PARASEP) comme intermédiaire technique pour cet accompagnement et c’est ce qui justifie la contribution de qualité de Gabin Joseph DEGBEY Consultant principal et de ses associés Claude LALEYE et ISSIFOU SIDI Dassouki.

Que ce soit à LES JUS TILLOU ou à AGRISATCH, l’exercice a été le même.
Tout commence d’abord par la définition des termes spécifiques qui permet aux participants de mieux cerner les contours de la norme.
C’est seulement après cela que l’ensemble de la norme est décortiquée de fond en comble.

Lesdites formations viennent après la validation du rapport d’audit diagnostic assorti de plan d’actions au niveau de ces entreprises.
A l’issue de ces formations, chaque agent devrait être capable chacun ce qui le concerne de jouer sa partition positive dans le système mis en place pour la certification.

Pour rappel, le domaine d’application de la norme ISO 22000:2018 spécifie les exigences relatives à un système de management de sécurité des denrées alimentaires(SMSDA) pour permettre à un organisme directement ou indirectement impliqué dans la chaîne alimentaire de entre autres de :

  • fournir des produits et services qui sont sûrs ;
  • démontrer sa conformité aux exigences légales et réglementaires applicables en matière de sécurité des denrées alimentaires ;
  • évaluer et apprécier les exigences en matière de sécurité des denrées alimentaires en accord avec le client.

A Allada et à Tori les participants n’ont pas hésité à poser des questions sur quelques aspects non compris et sur cela, les consultants se sont priés à donner satisfaction aux préoccupations.

La dernière formation qui s’est tenue à Tori vient mettre un terme à l’ensemble des formations organisées au sein des trois entreprises retenues en ce qui concerne les exigences de ISO 22000:2018.

D’autres formations en audit interne et le système documentaire viendront boucler définitivement les séries de formations.

Par Abdel Madjid ADELAKOUN
Chargé de Communication/ANM