Atelier de priorisation des normes de la filière Soja au Bénin : le duo ANM-PTB échange avec les acteurs à Bohicon

L’atelier qui s’est déroulée les 15 et 16 juillet 2020 à l’hôtel la MAJESTÉ de la ville carrefour se veut un espace de discussion et échanges avec les acteurs directs sur les produits qui feront objet d’élaboration de normes que ce soit en semences,en soja et en équipements.

Le présent atelier fait suite à celui organisé en février dernier à Cotonou pour faire l’état des lieux à travers l’outil CALIDENA.

Financés par le PTB (Institut Allemand de Métrologie) à travers le Projet de Renforcement de l’Infrastructure Qualité , les travaux d’élaboration des normes prioritaires identifiés par ces acteurs venus d’horizons divers se tiendront sous la coordination de l’Agence Nationale de Normalisation de Métrologie et du Contrôle Qualité (ANM).

En ouvrant l’atelier, Dossa AGUEMON, Directeur de la Programmation et de la Prospective du Ministère de l’Agriculture,de l’Elevage et de la Pêche a dit tout l’enjeu que représentent ces assises au regard des opportunités qui existent au profit de cette filière qui est inscrite dans le PAG.

Makosso ALLAVO coordonnateur local du PTB au Bénin a quant à lui, salué la présence effective des acteurs tout en réitérant l’engagement du PTB à leur côté pour un soja de qualité et compétitif.

Au nom du Directeur Général de l’ANM empêché, Gabin Joseph DEGBEY a invité tous les acteurs à une participation effective pour le consensus car l’enjeu est de taille a-t-il dit.

Au cours de cet atelier de deux jours les participants ont eu droit à des communications entre autres sur le processus de Normalisation par Dassouki ISSIFOU SIDI de l’ANM, l’état des lieux de la filière par Khadijatou MAMA DJOUGOU de l’ATDA 4 et le résumé du rapport d’enquête auprès des acteurs par Hiba YACOUB de la GIZ.

Il faut dire que cet atelier a connu également la participation des structures étatiques telles que : le Laboratoire Central de la Sécurité Sanitaire des Aliments, l’Agence Béninoise de la Sécurité Sanitaire des Aliments, l’Institut National des Recherches Agricoles et la Direction de la Production Végétale. Elles ont toutes participé selon leur champ d’action pour contribuer à l’augmentation de la qualité de cette filière.

A l’issue des travaux qui se sont achevés ce 16 juillet avec la participation par vidéo conférence de Laura Haeussler et Daniel Lambert depuis le siège du PTB en Allemagne, des besoins en normes ont été identifiés et un planning d’élaboration a été adopté à l’unanimité des participants présents.
C’est dire que la filière Soja a de beaux jours devant elle pour combler un grand vide.

Par Abdel Madjid ADELAKOUN
Chargé de Communication/ANM