Appui à la métrologie au Bénin : l’ANM reçoit son premier camion étalon à l’ère du nouveau départ

C’est désormais réalisé l’un des plus grands rêves de l’Agence Nationale de Normalisation de Métrologie et du Contrôle Qualité qui est d’avoir un nouveau camion étalon.

La cérémonie de réception a eu lieu ce mardi 20 Août 2019 dans la cours du Ministère de l’Industrie et du Commerce.

C’était en présence des représentants de toutes les structures du Ministère de l’Economie et des Finances impliquées dans ces genres de réception et également de la Personne Responsable des Marchés Publics et de des responsables de l’ANM.

D’un montant global de 133 millions de F.CFA, ce camion étalon ultra moderne de la marque Renault Trucks K380 équipé d’une grue vient comme pour renforcer l’ANM en équipements techniques. C’est un instrument technique de vérification des ponts-bascules et postes de péages qui permettra de rassurer les consommateurs sur la qualité métrologique des produits/services et donc participe à la compétitivité de l’économie.

La présente acquisition vient renforcer le seul camion étalon acquis depuis 2002 et qui s’est révélée vétuste.

En présence des représentants du concessionnaire quest la SONAEC, toutes les vérifications qui ont été faites sur le camion n’ont révélé aucune irrégularité conformément aux spécifications techniques contenues dans l’appel d’offres. Du représentant du Garage Central jusqu’aux représentants de la Direction Nationale du Contrôle des Marchés Publics en passant par la Représentante du Contrôleur Financier, tous ont ont approuvé et validé la réception.

Selon le Dr Euloge Houngnibo, Coordonnateur national du cadre intégré renforcé, Structure étatique ayant financé l’achat « la portée de ce camion étalon se situe dans le maillon de la chaine de l’infrastructure qualité. Ce matériel doit permettre à l’Agence Nationale de Normalisation, de Métrologie et du Contrôle de Qualité de pouvoir se déplacer, de faire les contrôles et de renseigner les populations sur ce qui est fait dans le pays en matière de qualité et d’étalonnage… ». A l’en croire, le commerce est basé sur les normes internationales et la qualité des produits. Un pays qui n’est pas capable de faire le contrôle des normes et de la qualité des produits qui rentrent sur son territoire passe à côté. Et si le Bénin se retrouve dans ces conditions, ses produits ne seront ni compétitifs, ni éligibles dans le commerce international.

Après cette étape, on a assistera dans les tous prochains jours à la remise officielle des clés de ce camion par le Ministre de l’Industrie et du Commerce à l’ANM, structure bénéficiaire.

Par Abdel Madjid ADELAKOUN
Chargé de Communication/ANM