Appropriation du Système de Management de la Sécurité des Denrées alimentaires : le personnel de PROMO FRUITS BÉNIN formé aux exigences de la norme.

Progressivement et méthodiquement, l’accompagnement à la certification ISO 22000:2018 des entreprises retenues par PARASEP se poursuit.

Après la validation du rapport d’audit diagnostic assorti de plan d’actions, le personnel de l’entreprise PROMO FRUITS BÉNIN a démarré depuis ce lundi matin du 03 août 2020, la session de formation aux exigences de la norme ISO 22000:2018. Ils étaient une dizaine d’agents dégagés pour la formation qui leur permettra chacun en ce qui le concerne de jouer sa partition au sein de l’entreprise qui est en route pour être certifiée suivant ce référentiel.

Pour rappel, le domaine d’application de la norme ISO 22000:2018 spécifie les exigences relatives à un système de management de sécurité des denrées alimentaires(SMSDA) pour permettre à un organisme directement ou indirectement impliqué dans la chaîne alimentaire de entre autres :

  • planifier, mettre en œuvre, exploiter, maintenir et actualiser un SMSDA fournissant des produits et services qui sont sûrs ;
  • démontrer sa conformité aux exigences légales et réglementaires applicables en matière de sécurité des denrées alimentaires ;
  • évaluer et apprécier les exigences en matière de sécurité des denrées alimentaires en accord avec le client.

Tour à tour Joseph Gabin DEGBEY le consultant principal , ISSIFOU SIDI Dassouki, Claude LALEYE consultants associés ont passé en revue tous les points saillants de la norme.

Au fur et à mesure que la formation se déroulait, les participants n’hésitaient pas à poser des questions d’éclaircissements leur permettant de mieux comprendre les nouveautés vu qu’ils étaient déjà formés sur le référentiel HACCP.

A la fin de la première partie de la formation ce jour , le Directeur Général de PROMO FRUITS BÉNIN (IRA) Dieudonné ALADJODJO a profité de l’occasion pour féliciter les consultants dépêchés par ANM-PARASEP et réaffirmé son engagement à poursuivre tous les efforts nécessaires à l’aboutissement du processus en cours. Un processus financé par l’Union Européenne et l’Agence Française de Développement à travers le PARASEP et qui prend en compte l’accompagnement jusqu’à la certification.

La formation continue ce mardi et s’achève au cours de la même journée.

Par Abdel Madjid ADELAKOUN
Chargé de Communication/ANM