Polémique autour du fonctionnement des ponts bascules utilisés dans les usines d’égrenage de coton : L’ANM descend dans le zou et le septentrion et met fin à la polémique

Tous les ponts bascules des usines de coton de LCB de Paouignan et de SODECO dans le septentrion sont en bon état de fonctionnement. C’est ce qu’on retient de la descente inopinée d’une équipe de l’Agence Nationale de Normalisation, de Métrologie et du Contrôle Qualité conduite par Monsieur Gabriel AHISSOU, Directeur de la Métrologie au sein de ladite Agence.

Du 12 au 17 février 2018, l’équipe est descendue dans l’usine LCB (Label Coton du Bénin) de Paouignan et également dans les usines SODECO de Parakou 2, de Bembereke et de Banikoara.

L’objectif s’inscrit dans une mission périodique de surveillance de ces ponts bascules des usines d’égrenage afin de rassurer les acteurs du secteur de la transparence dans les différentes opérations de pesées.

Que ce soit à Paouignan, à Parakou, Bembereke ou Banikoara les opérations de contrôles se sont effectuées sous le regard des acteurs que sont les chefs d’usines, les représentants des producteurs et ceux des transporteurs.

Le mode opératoire est tout simple, les masses de références de 10 tonnes de l’ANM sont déposées de part et d’autres sur le pont bascule et relativement 10 tonnes s’affichent sur l’indicateur du pont bascule.

Chambre de contrôle par Mr AHISSOU

A la fin de l’opération, Gabriel AHISSOU affirme n’avoir noté aucune irrégularité au niveau des ponts bascules contrôlés et donc les acteurs peuvent être rassurés.

Présents sur les différents lieux de contrôle ; les Chefs d’usines, les producteurs et les transporteurs confirment  également les propos du Directeur de la Métrologie quant au bon fonctionnement des ponts bascules.

Djima BACHIROU, Chef d’usine de Banikoara
Bio ALI SABI GORE, Représentant des producteurs témoin des opérations
Sabi KPARE DOKOTO, Représentant des Transporteurs témoin des opérations et qui rassure ses collègues transporteurs

Cette opération de surveillance périodique des ponts bascules des usines d’égrenage du coton se poursuivront dans les autres usines sur l’ensemble du territoire national conformément aux missions régaliennes de l’ANM.

Voir les vidéos :

Par Abdel Madjid ADELAKOUN
Chargé de Communication